Skip to main content
Un colloque international sur le droit de la propriété intellectuelle à l’heure du numérique

Un colloque international sur le droit de la propriété intellectuelle à l’heure du numérique

« Le droit de la propriété intellectuelle à l’heure du numérique : les apports de l’acte de Bamako », c’est le thème du colloque international qu’organise le Centre de Droit des Affaires de l’Université de Lomé, les 28 et 29 mars 2022 à l’auditorium de l’institution universitaire. Ce colloque qui a lieu au lendemain du sommet sur la cybersécurité à Lomé, ambitionne de mettre en lumière, les défis actuels de la propriété intellectuelle en lien avec le numérique, et de ressortir les réponses que le cadre légal en vigueur propose face aux enjeux économiques, commerciaux et sociaux.

Organisé sur la réforme du droit de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), Acte de Bamako, signé en 2015 et entré en vigueur fin 2020, ce colloque marque la volonté de faire évoluer les droits, et d’exposer toute la complexité qui réside dans la cohabitation entre le numérique et la propriété intellectuelle. Pendant deux jours, les experts venus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Bénin ou encore de la France et du Togo, auront donc à débattre de l’arsenal juridique en la matière et évaluer sa pertinence en vue de faire des recommandations appropriées aux gouvernants au regard des perspectives envisagées.

Parmi les communications prévues à ce colloque, on note : le commerce électronique et l’épuisement du droit des marques, la coopération des droits des propriétés intellectuelles et les enjeux juridiques de l’économie numérique, l’appropriation des droits des propriétés intellectuelles et les enjeux juridiques de l’économie numérique, la construction d’un modèle de droit d’auteur pour l’OAPI : analyse de la  technique légistique, l’émergence des signes distinctifs collectifs dans le commerce électronique….

A l’ouverture du colloque, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le professeur Majesté Ihou Watéba a rappelé aux participants que les enjeux actuels de développement appellent les différents acteurs à une triple reconversion à savoir sur le plan énergétique, écologique et numérique. Et c’est à ce titre qu’il a salué la tenue du colloque qui s’arrime sur les préoccupations du gouvernement qui a déjà inscrit le numérique au cœur de son plan de développement. D’autres intervenants ont félicité les organisateurs du colloque à l’instar du ministre de la culture et du tourisme, Dr Kossi Lamadokou, du doyen de la Faculté de Droit ou encore du 1er Vice-Président de l'Université de Lomé, le professeur Komlan Batawila.