Skip to main content
Table Ronde du ReFEST à l’Université de Lomé

Table Ronde du ReFEST à l’Université de Lomé

La journée internationale des droits de la femme est célébrée le 08 mars de chaque année de par le monde. A l’Université de Lomé, et en prélude à cette célébration, le Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo (ReFEST) a organisé, ce 04 mars 2022 à l’auditorium de l’institut Confucius de l’institution universitaire, une table ronde sur le thème « le leadership de tous les acteurs du monde académique ».

Cette table ronde, a pour objectifs, d’attirer l’attention des responsables de l’enseignement supérieur sur la faible représentativité des femmes, de renforcer la prise en compte du genre à tous les niveaux, et d’encourager la gent féminine à s’engager davantage dans les études jusqu’à l’obtention des diplômes universitaires. Elle entend également encourager les femmes enseignantes du supérieur à progresser dans les différents grades de leur corps. Par ailleurs, il s’est également agi de faire une rétrospection sur les luttes et les réalisations passées.

Le Docteur Ayélé d’Almeida, présidente du ReFEST (Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo) créé le 16 février 2019, dans son mot de bienvenue, a insisté sur la promotion de la culture de l’excellence féminine, le goût de l’excellence dans les études. La célébration du 08 mars est pour le ReFEST, une occasion de réfléchir sur les acquis à conserver en matière des droits de la femme en général et pour celle de l’enseignement supérieur en particulier, a-t-elle affirmé.

« Chaque jour devrait être un 08 mars où les hommes doivent honorer les femmes » a déclaré, pour sa part, Professeur Kafui Kpegba, 2ème vice-présidente de l’Université de Lomé, lors de son intervention à l’ouverture de la table ronde. Faire l’état des lieux sur les acquis et les défis à relever en tant que femme du supérieur incombe à toutes les femmes du ReFEST, a-t-elle précisé. Des échanges et des questions réponses ont été le temps fort de la table ronde animée respectivement par Dr Afi Kuagbenu, Dr Eli Abbey, Dr V. H. Sokpoh, de l’UL, et Madame Allowakinnou du Bénin.

Le 1er vice-doyen de la FLLA, des directeurs des établissements et des services centraux, des enseignant (e.s) chercheurs, des femmes membres du personnel administratif et technique, les étudiantes et étudiants de l’Université de Lomé ont pris part aux discussions de la table ronde.

Des poèmes dédiés à la femme ont été déclamés à cette occasion.