Skip to main content
L’intelligence artificielle, on en parle

L’intelligence artificielle, on en parle

 

Le Centre Informatique et de Calcul (CIC) et le département de Mathématique de l’Université de Lomé (UL), le Département de mathématique et informatique de l’Université de Kara (UK), en partenariat avec le Bureau d’Etude, de Recherche et d’Innovation en Informatique et Application (BERIIA), ont organisé à l’Auditorium de l’UL, la première édition du séminaire sur l’intelligence artificielle Indabax-Togo. Ce samedi 19 décembre 2020, le Secrétaire Général de l’UL, Madame Akossiwoa Quashie Mensah-Attoh (MC), a ouvert le séminaire au nom du Président, en présence du Docteur Tchamye Boroze, président du comité d’organisation et Directeur adjoint du CIC. Des partenaires comme IP Net Institute of Technology, IAI-Togo, et  UCAO ont tenu à rehausser l'éclat de cette rencontre novatrice par leur présence fort attendue.

L’intelligence artificielle, on en parle

L’Intelligence artificielle (IA) fait appel à des applications capables de traiter des tâches qui sont, pour l’heure, réalisées de manière plus satisfaisante par des êtres humains dans la mesure où elles impliquent des processus mentaux de haut niveau comme l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et l’esprit critique. L'IA représente un réel potentiel économique et un nouveau vecteur d’innovation et de croissance capable de booster les efforts de développement en Afrique. Il est donc indispensable que le continent s’approprie cette technologie en développant ses propres modèles. A travers ce séminaire qu'ils ont promis rendre pérenne, l'UL et ses partenaires expriment leur détermination à contribuer à l’émergence des développeurs d’applications par le truchement du CIC.

L’intelligence artificielle, on en parle

Plusieurs thèmes seront débattus au cours des panels et une table ronde mettra fin aux discussions. Ce séminaire a été retransmis via les canaux numériques sur toute l’étendue du territoire national pour toucher plus de monde.

L’intelligence artificielle, on en parle