Skip to main content
Les laboratoires LAMPES et HIPHIST en conférence inaugurale

Les laboratoires LAMPES et HIPHIST en conférence inaugurale

Les  Laboratoires de Recherche Universitaire (LARU), LAMPES et HIPHIST du département de philosophie ont organisé une conférence marquant le démarrage officiel des activités de la rentrée académique 2021-2022. Organisée ce 28 Janvier 2022, cette conférence a eu pour thème « Éthique et bonne gouvernance administrative »  et présentée par le Prof. KOUVON Komi, (spécialiste de l’éthique et de la bioéthique) du département de Philosophie. On notait la présence de Madame le secrétaire général de l’université de Lomé de Lomé, Professeur Akossiwoa M. E. Mensah Attoh.

Prof. KOUVON Komi
L'assitance.

Dans son allocution d’ouverture, M. AGNIDE Koffi, Maître Assistant, porte-parole des deux laboratoires, a salué, au nom des directeurs desdits laboratoires, la présence des distingués invités et leur a témoigné sa reconnaissance pour l’intérêt qu’ils accordent à la recherche. Après une brève allocution introductive par le modérateur, M. AZIALE Komlan, Maître Assistant, le Prof. KOUVON Komi est entré dans le vif du sujet.  En se fondant sur les textes scientifiques, les documents cadre de la Banque Mondiale et d’autres, à l’instar du protocole additionnel de la CEDEAO, il est parvenu à élucider le lien qui existe entre éthique et bonne gouvernance. Pour ce faire, le conférencier a fondé ses analyses en trois axes.

D’abord a-t- il procédé par l’établissement du lien entre l’État moderne et l’administration. Il a, ensuite, souligné les causes de la mauvaise gouvernance. Pour finir ses argumentations, il a préconisé des solutions éthico-politiques pour une bonne gouvernance administrative. À en croire le conférencier, la mission éthique de l’État est d’élever l’individu à l’universalité de la loi ou à la volonté générale et de faire passer l’universalité de la loi dans la pratique réaliste. Dans ce contexte, l’administration est la condition de possibilité de l’État. C’est pourquoi, il a souligné que pour que l’État fonctionne bien et que l’administration soit au service de la loi ou de la volonté générale pour ainsi accomplir le principe d’universalité de l’État, les fonctionnaires doivent posséder quatre qualités : la justice, l’efficacité, la compétence, et le sens moral. Ainsi, c’est le sens moral qui permet à l’individu de cultiver l’objectivité, l’impartialité, la transparence. Dans la suite de ses arguments, il a relaté qu’un bon gouvernement ne doit donc pas seulement s’imposer à son l’administration mais aussi l’écouter. Car, elle analyse les propositions que le gouvernement propose pour apporter des solutions techniques.

Les laboratoires LAMPES et HIPHIST de l’UL lancent officiellement les activités de l’année académique 2021-2022 par une conférence
Prof. KOUVON Komi, spécialiste de l’éthique et de la bioéthique.

Parlant des causes de la mauvaise gouvernance administrative, le Prof. KOUVON Komi a révélé es différentes pathologies sociales telles que la corruption, le détournement, manque de transparence, passation illicite des marchés, etc. Dans les solutions éthico-politiques pour la bonne gouvernance administrative, « la bonne gouvernance politique est la condition de la bonne gouvernance administrative » a souligné l’orateur. Comparant l’art de gouverner et l’art du berger.

De ce fait, même s’il y a crise de gouvernance administrative dans le contexte africain actuel, la solution sera la fondation de la gouvernance sur la responsabilité et ce, à travers trois directions : l’amour pour la communauté politique, le renforcement des institutions et enfin l’engagement citoyen. Pour finir les activités de cette journée, la parole a été donnée à Madame le secrétaire général de l’universitaire de Lomé. Dans ses propos, elle a souligné que le thème de la journée interpelle directement les acteurs de l’université de Lomé puisqu’ils forment des hommes et femmes pour l’administration. Elle a ajouté qu’on peut désormais s’inspirer des réflexions menées dans les Structures de Recherche Universitaire pour améliorer la qualité des services de nos administrations. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a été spécialement instruite par le président de l’Université de Lomé à assister à cette conférence. Après avoir remercié et félicité tous les participants pour avoir pris part à cette conférence, la séance a pris fin par une prise de photo de famille.

Prof. KOUVON Komi
Photo  de famille.