Skip to main content
Vers un dispositif de formation hybride à l’UL : entretien avec la Commission LMD

Vers un dispositif de formation hybride à l’UL : entretien avec la Commission LMD

 

« Faire de l’Université de Lomé un cadre d’innovation et de compétitivité dans la sous-région ». Cet objectif du plan stratégique de l’Université de Lomé (UL) ne peut être atteint sans une migration vers le numérique, c’est la raison pour laquelle la démarche de numérisation de l’institution universitaire a débuté il y a quelque temps. Cependant, il faut bien reconnaître que l’élément perturbateur, la pandémie de la Covid-19, a accéléré ce processus.

MOODLE

Après une première phase d’utilisation des cours en ligne durant la pandémie, phase d’urgence, le choix a été fait par les autorités universitaires d’évoluer vers un modèle d’enseignement hybride, c’est-à-dire une partie en présentiel et la majeure partie à distance. Pour opérationnaliser cette option, la nouvelle commission LMD a élaboré un projet de mise en ligne des cours à l’UL. Des rencontres avec les Doyens, les Directeurs et tous les enseignants ont permis d’échanger sur les modalités de mise en œuvre du projet. Après la mise en place d’un dispositif technique, la formation des enseignants a débuté le 13 octobre 2020. Cette formation, assurée par un Comité Technique de cinq 5 enseignants, sous la supervision du Président de la Commission LMD, porte sur la scénarisation pédagogique et l’utilisation de la plateforme Moodle. Pour rappel, l’université de Lomé, c’est 15 établissements, 1. 224 enseignants permanents et vacataires et près de 67. 000 étudiants, en 2019.

MOODLE

Pourquoi avez-vous préféré la plateforme Moodle aux autres plateformes de cours en ligne ?

Le choix de la plateforme Moodle ne s’est pas fait au hasard. Dans un premier temps, l’instance qui gère l’informatique à l’UL, le Centre d’Informatique et de Calcul a testé plusieurs plateformes. Le choix de la plateforme devait répondre aux cahiers de charges du dispositif. Dans le dispositif à mettre en ligne, il faut par exemple une plateforme qui peut permettre à plus de 50.000 étudiants de se connecter en même temps. Il faut que la plateforme permette des activités d’apprentissage, mais aussi la gestion des médias tels que le son, la vidéo et les photos. Elle doit, enfin, permettre de suivre la progression des apprenants et la disponibilité des activités d’évaluation. Elle reproduit toutes situations d’enseignement/apprentissage et répond à toutes les exigences du dispositif à mettre en place, d’où son choix. De plus, cette plateforme a été déjà utilisée dans plusieurs projets à l’UL.

MOODLE

Quels sont les avantages de cette plateforme ? Pour les enseignants ? Pour les étudiants ?

Moodle est la plateforme la plus couramment utilisée par les universités et les formations en e-learning. Cette plateforme permet, assez aisément, d’inscrire des étudiants dans les unités d’enseignement des différents parcours. Elle met aussi à la disposition des enseignants des ressources pédagogiques telles que les quiz, les forums, des espaces de remise de travaux, de tests automatisés, etc. De plus, la communauté des apprenants et des enseignants peut disposer des espaces de rencontre synchrone tels que le chat, la vidéoconférence et permet des rencontres asynchrones, etc. Moodle donne aussi la possibilité aux enseignants et aux apprenants de laisser sur la plateforme des traces des activités réalisées.

MOODLE

Du point de vue pédagogique, Moodle permet d’offrir une formation tournée vers l’apprenant. L’étudiant apprend en faisant des activités. Il n’est pas passif comme dans une salle de classe traditionnelle. Il construit et co-construit ses connaissances en étant en relation avec les autres apprenants. Enfin, nous pouvons dire que l’ère dans laquelle nous sommes est celle du numérique. Et, former des apprenants sur Moodle, c’est les emmener à une maitrise certaine des outils numériques, aussi bien dans le domaine de l’apprentissage que celui de leur profession future.

MOODLE

Quelles sont les dispositions prises pour que chaque étudiant puisse avoir un matériel adapté à l'utilisation de Moodle ?

Une commission est mise en place par l’institution pour réfléchir sur ces questions et faire des recommandations. Aujourd’hui, dans la liste des fournitures des étudiants, il faut noter que l’ordinateur devient le cartable. Nous avons déjà un acquis, c’est la connexion internet disponible sur le campus. Il y a aussi le projet Galilée qui propose des ordinateurs aux étudiants à un prix très accessible et à payer par échéances. Nous attendons les conclusions de la commission pour mieux vous informer à ce propos.

Avec cette plateforme, comment se fait le suivi ? Comment l'enseignant sera-t-il sûr que les étudiants suivent le cours ou sont connectés ?

Vous savez, étudier à l’université, c’est faire preuve de responsabilité et d’autonomie. Les enseignants ne sont pas là pour jouer aux surveillants et voir si un étudiant est en classe ou pas. Mais, la plateforme permet d’avoir des traces de la fréquentation des étudiants, mais aussi des enseignants sur la plateforme. Donc, il est possible de savoir qui est en ligne. Le modèle de dispositif que nous mettons en place n’exige pas une présence sur la plateforme comme dans une salle de classe. L’apprenant se connecte, télécharge les supports et fait les activités selon son programme de travail et enfin envoie les résultats dès que la connexion et le courant électrique sont disponibles dans son milieu de vie.  

MOODLE

Comment les évaluations se feront-elles ?

L’institution universitaire a fait le choix des évaluations en présentiel à mi-parcours et à la fin du semestre. Nous aurons pour ce faire, trois rencontres en présentiel. Une rencontre au début pour l’utilisation de la plateforme, une rencontre à mi-parcours ou le devoir sur table se fera et une rencontre à la fin du semestre pour l’examen final. Toutefois, la plateforme permet aussi des évaluations formatives. Les étudiants seront prévenus dès le début de l’UE sur les formes d’évaluation qui seront faites. 

MOODLE

Après la crise de la pandémie de COVID-19, l'UL reviendra-t-elle au mode classique d'enseignement ou bien c'est parti pour une formation strictement en ligne ?

Le choix du dispositif permet de décliner les formations en présentiel et à distance. Si nous revenons à la normale un jour, l’option de faire en plus du présentiel, le distanciel peut améliorer grandement l’offre de formation de notre université. C’est-à-dire qu’à l’inscription, l’étudiant peut faire un choix et se faire former selon la modalité choisie. Mais ce qui est plus intéressant, c’est que la mise en ligne de nos enseignements accroit la visibilité de notre université. Nous espérons que cela aura une incidence sur notre classement. Pour le moment, nous sommes partis pour une programmation d’une année, soit deux semestres, de formation en ligne.