Skip to main content
Le concours national « Ma Thèse en 180 Secondes (MT180) » a connu son apothéose

Le concours national « Ma Thèse en 180 Secondes (MT180) » a connu son apothéose

 

La finale nationale du Concours «Ma Thèse en 180 Secondes (MT180)» au Togo a connu son apothéose ce 15 juin 2021 à   l’Institut français du Togo. C’était en présence de l’Ambassadeur de France au Togo, Madame   Jocelyne Caballero, du 1er Vice-Président de l’UL, Pr  Komlan Batawila, du directeur de CNF-UL, Pr Gnon Baba, des enseignants chercheurs des universités du Togo et plusieurs invités. Les quinze (15) concurrents à la finale nationale de ce concours viennent des deux universités publiques du Togo, Kara et Lomé et sont jugés par un jury de  cinq membres présidé par Madame Mireille Aouissa, Avocate au barreau de Lomé. Les différentes phases et présentations ont permis aux candidats de démontrer leur savoir en art oratoire et leur esprit de synthèse.

ma these final

A la suite  des différentes phases du concours, le jury a retenu les trois premiers dans l’ordre suivant  et qui vont poursuivre la phase internationale.

1er  Prix : Monsieur Nitale Krou de l’Université de kara  dont le sujet de thèse est : « caractérisation physico-chimique des déchets urbains, liquide et solide de Sokodé : impacts sur les plans d’eau et approches d’une gestion appropriée ;

2ème Prix : Monsieur Apélété Esiaku, de l’Université de Lomé, a développé un thème qui s’intitule : « péjoration climatique et enjeux des ressources en eau dans le bassin du lac Togo;

3ème  Prix : Abidi Bilalissi, de l’Université de Lomé, a pour sujet : « Effet de l’augmentation, de la concentration du dioxyde de carbone (CO2) dans l’incubateur par le système de la non ventilation sur le développement embryonnaire, la physiologie et les performances post- éclosion des poules.

ma these final

Rappelons que Ma thèse en 180 secondes (MT180) est un concours  qui s’organise depuis 2014, dans l’espace francophone. Il est  inspiré du concours ‘’Three minutes thesis (3MT)’’ qui a eu lieu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie.