Skip to main content
La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

 

 La pandémie de la COVID-19 a rappelé au monde entier combien la recherche et la maîtrise des enjeux liés à la santé publique sont au cœur de tout développement durable. L’université de Lomé, à travers son Centre de Formation en Santé Publique (CFSP), se propose de mutualiser ses expériences et son expertise avec  les meilleures universités en vue de renforcer ses capacités d’agir en matière de santé publique au Togo. Cette ambition s’est concrétisée par la signature d’une convention spécifique sur la coopération en santé publique avec Sorbonne Université, ce 11 mai 2021.

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

 C’est au cours d’une cérémonie à la salle professeur Koffi Ahadzi-Nonou  de la présidence de l’UL que la convention spécifique sur la coopération en santé publique a été signée entre l’université de Lomé représentée par son président, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko  et le Professeur Jean Chambaz, président de Sorbonne Université. Cette cérémonie marquée  par une forte présence des autorités gouvernementales à l’instar du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Professeur Majesté N. Ihou Wateba, et les représentations du système des nations unies au Togo, est le symbole de l’intérêt accru du gouvernement et des partenaires pour la recherche en matière de santé publique au Togo.  

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

 

La convention spécifique a pour objet la promotion du développement d’activités communes d’enseignement, de formation et de recherche en santé publique et maladies infectieuses. Elle vise à renforcer, à travers l’enseignement, la formation, la recherche et l’accompagnement dans la mise en place d’un Laboratoire moderne de Biologie cellulaire et Moléculaire, la santé publique par le développement de connaissances et de compétences des interrelations entre santé humaine, santé animale, santé végétale et santé des écosystèmes.

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

Elle s’attachera à mettre en œuvre des collaborations en matière de formation initiale et continue, de recherche et de dialogue avec le monde socio-économique et les pouvoirs publics.  Les parties s’engagent à coopérer sur plusieurs axes à savoir un programme de formation Licence-Master-Doctorat (LMD) qui sera construit progressivement, un volet de formation continue et un fort adossement à la recherche couvrant un large spectre de compétences. La communication et la valorisation des travaux du Centre de Formation en Santé Publique de Lomé, en particulier vers le secteur socio-économique et les pouvoirs publics ainsi que la mise en place d’une gouvernance forte pour le suivi de la coopération,  la recherche de financements complémentaires publics et privés seront également couverts par ledit accord. Aussi, est-il envisagé un accompagnement dans la mobilisation des ressources, la fourniture d’équipements de laboratoires et la recherche de financement en vue de la création d’un laboratoire de recherche.

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

En somme, il s’agit pour les deux universités de collaborer  sur une durée de quatre (04) ans renouvelable, de mener une synergie d’actions dans les domaines de santé publique et des maladies infectieuses. Intervenant au cours de la cérémonie,  le président de Sorbonne Université, le professeur  Jean Chambaz s’est réjoui  de signer au nom de  son université l’accord de partenariat avec l’UL qui présage un bel avenir  pour les deux institutions en raison de la qualité des hommes qui sont appelés à animer ledit accord. Il a précisé que l’université de Lomé est le tout premier partenaire en Afrique de son université qui s’est engagée dans une politique de partenariat restreint, donc de qualité. Dans la même veine, le professeur Dodzi Komla Kokoroko a témoigné sa gratitude au président de la république pour avoir été au cœur du présent accord. Il n’a pas manqué de rappeler les atouts qui renforcent aujourd’hui la crédibilité et la compétence de l’UL parmi les universités de l’Afrique de l’ouest. Pour le président de l’université de Lomé, Université Sorbonne peut se réjouir d’entrer en partenariat avec une institution universitaire solide bien organisée qui bénéficie du soutien des partenaires en développement et du politique.

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé. 

Au-delà de cet accord, l’Université de Lomé, une fois de plus, est en train de démontrer sa capacité à porter plusieurs projets d’envergure internationale, seule ou en partenariat avec d’autres universités à travers le monde. L’UL, pour avoir accepté d’être la toute première université partenaire en Afrique, de Sorbonne Université, veut maintenir le cap sur la culture de l’excellence et de la qualité.

La santé publique  au cœur d’un accord spécifique de coopération entre Sorbonne Université et l’Université de Lomé.