Aller au contenu principal

L’international

inter

La Direction de l’Information, des Relations Extérieures et de la Coopération (DIRECOOP) a pour missions de :

  • construire une image forte à l’intérieur et hors de l’Université ;
  • renforcer la visibilité, l’image et la présence de l’Université de Lomé au Togo et à l’étranger ;
  • mettre en œuvre une stratégie de communication sur les opportunités en se basant sur les faiblesses.

La Direction de l’Information, des Relations Extérieures et de la Coopération (DIRECOOP) a pour missions de :

  • construire une image forte à l’intérieur et hors de l’Université ;
  • renforcer la visibilité, l’image et la présence de l’Université de Lomé au Togo et à l’étranger ;
  • mettre en œuvre une stratégie de communication sur les opportunités en se basant sur les faiblesses.

Les défis majeurs à relever dans le domaine de la coopération universitaire sont liés à :

la mise en place d’un système de communication professionnel et performant entre la DIRECOOP, les services centraux impliqués dans la coopération et les facultés, écoles et instituts de l’UL ;
la décentralisation de la coopération universitaire avec la désignation, dans chaque établissement de l’UL, d’un responsable de la coopération (point focal), chargé de la mobilité et de l’internationalisation qui travaillera en étroite collaboration avec la DIRECOOP ;
l’élaboration de statistiques périodiquement dans les services centraux et les établissements en vue de déterminer leur cote en matière de coopération et de mobilité.
C’est au regard de tous ces défis que les autorités de l’UL, par arrêté N° 024/UL/P/SG/2017 ont créé la Cellule d’Appui à la Mobilité (CAM) et le Groupe d’étude et de Recherche de Financement (GRF-UL) en vue d’insuffler un nouveau souffle à la coopération universitaire.

Ces dispositions prises par les autorités de l’UL cadrent parfaitement avec la vision nationale exprimée dans la loi n° 2017-005 du 19 juin 2017 portant orientation de l’enseignement supérieur et de la recherche et qui veut « doter le Togo, d’ici 2030, d’un enseignement supérieur de qualité et d’une recherche axée sur le développement durable et l’émergence économique du pays. »

 

Les défis majeurs à relever dans le domaine de la coopération universitaire

  • la mise en place d’un système de communication professionnel et performant entre la DIRECOOP, les services centraux impliqués dans la coopération et les facultés, écoles et instituts de l’UL ;
  • la décentralisation de la coopération universitaire avec la désignation, dans chaque établissement de l’UL, d’un responsable de la coopération (point focal), chargé de la mobilité et de l’internationalisation qui travaillera en étroite collaboration avec la DIRECOOP ;
  • l’élaboration de statistiques périodiquement dans les services centraux et les établissements en vue de déterminer leur cote en matière de coopération et de mobilité.
  • C’est au regard de tous ces défis que les autorités de l’UL, par arrêté N° 024/UL/P/SG/2017 ont créé la Cellule d’Appui à la Mobilité (CAM) et le Groupe d’étude et de Recherche de Financement (GRF-UL) en vue d’insuffler un nouveau souffle à la coopération universitaire. Ces dispositions prises par les autorités de l’UL cadrent parfaitement avec la vision nationale exprimée dans la loi n° 2017-005 du 19 juin 2017 portant orientation de l’enseignement supérieur et de la recherche et qui veut « doter le Togo, d’ici 2030, d’un enseignement supérieur de qualité et d’une recherche axée sur le développement durable et l’émergence économique du pays. »