Mobilité

 

L’UL est une institution d’enseignement, de recherche et de prestation de service qui veut s’adapter au contexte de la mondialisation en cherchant la coopération avec les meilleurs chercheurs, en attirant les meilleurs étudiants et en favorisant la mobilité de ses étudiants et de ses doctorants vers les meilleures universités et institutions de recherche. L’internationalisation a donc pour objectif la perfection de tous les acteurs et dans tous les secteurs de la vie universitaire: les étudiants, les enseignants-chercheurs et personnel administratif et technique. Ainsi, les objectifs  de l’internationalisation des actions de l’UL se déclinent dans les grandes orientations définies par la Présidence de l’UL. Ces orientations sont entre autres :

  • Développer, à l’égard des étudiants, une mobilité dynamique ;
  • Développer, spécifiquement à l’endroit du personnel administratif et technique, une mobilité appuyée sur le recensement des besoins pour cette catégorie de personnel.
  • Développer à l’endroit des enseignants et chercheurs, une mobilité de renforcement de capacités mais également d’appui de compétences et d’opportunités de création de parcours en partenariat.

La mobilité à l’Université de Lomé est gérée par la Direction de l’Information, des Relations Extérieures et de la Coopération (DIRECOOP). À la DIRECOOP, la « Division Mobilité » s’occupe de la gestion de la mobilité entrante, la mobilité sortante et des Alumnis.


En se donnant comme objectif de porter à 20% le pourcentage d’étudiants étrangers sur le campus de Lomé d’ici à l’horizon 2020, l’UL s’efforce de créer pour ces étudiants les meilleures conditions possibles afin que leurs études soient couronnées de succès. Actuellement l’UL :

  • développe des infrastructures d’accueil des étudiants étrangers en vue d’offrir un cadre idéal d’étude à l’Université de Lomé (aménagement des cités et du restaurant universitaires, aménagement des espaces d’études, aménagement des rues sur le campus, réorganisation de la bibliothèque universitaire, etc.) ;
  • développe des parcours de licence et des masters attrayants pour attirer davantage les étudiants étrangers ;
  • met en place une procédure de communication pour la facilitation de l’information sur la procédure d’inscription dans les différents parcours de formation. La DIRECOOP s’appuie sur des outils de communication variés (site web, newsletters, journaux, facebook, twitter, WhatsApp, etc.) pour informer les étudiants étrangers sur les modalités d’inscription, d’accueil, d’hébergement, d’encadrement pédagogique, psychologique, sanitaire et socio-culturel ;
  • met en place des procédures plus simples et rigoureuses de reconnaissance des diplômes étrangers (procédure d’homologation des diplômes à la DAAS) ;
  • met en place des procédures plus simples et rigoureuses de création des centres, des laboratoires et des équipements de recherche,
  • encourage la mise en place des pôles d’excellence de recherche pour les enseignants et les chercheurs ;
  • développe des partenariats privilégiés (Erasmus, AUF, etc.) pour les échanges des enseignants et du personnel administratif et technique.

En vue d’aider à la mobilité sortante des étudiants, enseignants, chercheurs et personnels administratif et technique, l’UL développe actuellement de nombreux accords avec des institutions universitaires à travers le monde. Cette mobilité sortante pour les enseignants et le personnel administratif et technique a pour but de contribuer à une meilleure gouvernance universitaire. La coordination de cette mobilité sortante à la DIRECOOP consiste à :

  • Informer les étudiants sur les opportunités d’études à l’étranger (les procédures d’inscription dans les universités à l’étranger, elle travaille avec la DAAS et avec les lecteurs des différents programmes de bourses pour faciliter la mise à disposition de l’information aux étudiants);
  • Informer sur les possibilités de bourses d'études (elle réalise ce travail avec les différents lecteurs de bourses mais également avec le ministère en charge de la coopération pour communiquer en temps réel sur les opportunités de bourses);
  • Préparer avec les établissements d'accueil, la mobilité des étudiants togolais vers des universités étrangères;
  • Suivre les boursiers en alternance de l'Université de Lomé à l'étranger;
  • Faciliter les voyages d’études et de recherche des enseignants et des chercheurs de l’UL ;
  • Faciliter les voyages d’échanges et de renforcement des capacités du personnel technique et administratif du l’UL ;
  • Etc.

L’UL accorde une attention particulière au développement des alumnis sur le campus. En dehors de France Alumni des anciens boursiers du SCAC qui a été mis en place en 2017 par le Campus France Togo, les autres Alumnis tels les anciens boursiers de la DAAD, du Fulbright, de l’AUF, de Erasmus, de IFS, etc. peinent à se mettre en place et à être structurés et organisés. A cet effet, l’UL entend développer les alumnis des différents programmes de bourses en vue d’aider les étudiants à s’orienter pour la mobilité sortante. Au niveau de la DIRECOOP, la section Alumnis se propose de :

  • Recenser tous les Alumnis présents sur le campus ;
  • Encourager et accompagner la mise en place des Alumnis des différents programmes qui ne se sont pas encore organisés ;
  • Informer les étudiants sur les activités des différents Alumnis disponibles sur le campus ;
  • Encourager les membres des différents Alumnis à accompagner les étudiants dans la formulation de leurs projets d’étude ;
  • Etc.