Soumis par direcoop le jeu, 02/27/2020 - 18:36

OUVERTURE DU COLLOQUE INTERNATIONAL "LETTRES, CULTURES ET DÉVELOPPEMENT AU SERVICE DE LA PAIX" À L’UL

L’Université de Lomé accueille les 27 et 28 février 2020, la première édition du colloque international sur les langues, cultures et développement en lien avec la paix. Les travaux dudit colloque ont été officiellement ouverts le jeudi 27 février 2020, par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Professeur Koffi Akpagana, à l’auditorium de l’UL sous le thème "Lettres, cultures et développement au service de la paix". Plusieurs participants venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Nigéria et du Togo prennent part à ces assises de Lomé.

Ouverture du colloque international "Lettres, cultures et développement au service de la paix" à l’UL

 

Organisé par le Laboratoire de recherche en Langues, Littérature, Culture et Civilisation Anglophones (LaReLLiCCA) de la Faculté des Lettres, Langues et Arts (FLLA) de l’Université de Lomé, ce colloque rassembleur, de par sa nature académique, est un forum d’idées et des stratégies novatrices dans la recherche de la paix et du développement durable en phase avec les défis du moment. Il vise notamment « à définir les nouveaux paradigmes de paix, anticiper sur les crises socioéconomiques et politiques, et offrir les stratégies curatives et préventives des crises aux gouvernants », a indiqué le Président du comité d’organisation, Professeur Ataféï Pewissi.

Ouverture du colloque international "Lettres, cultures et développement au service de la paix" à l’UL

 

Au cours des deux jours d’activités, les travaux du colloque seront organisés autour de trois (3) axes thématiques à savoir Littérature et paix, Culture et paix, Genre, développement et paix. Les différents spécialistes se pencheront sur les contributions de l’étude des œuvres, des langues, des représentations et des usages en lien avec les problématiques de la paix. Ils tenteront  également de réfléchir sur la façon dont les réalités culturelles peuvent être mobilisées à des fins de création littéraire susceptible de contribuer à l’instauration de la culture de la paix. Enfin, ils tenteront de théoriser le développement, c’est-à-dire de réfléchir, à travers des cas réels ou des études d’œuvres de fiction sur ce que peut être une bonne condition ou une bonne qualité de vie en relation avec la paix

Ouverture du colloque international "Lettres, cultures et développement au service de la paix" à l’UL

 

Rappelons que ce colloque a été ouvert à l’auditorium de l’Université de Lomé en présence du 1er Vice-Président, Professeur Komlan Batawila, du Doyen de la FLLA, Professeur Komlan Essizewa, des Doyens et Directeurs des établissements et services centraux de l’UL, des enseignants-chercheurs et de nombreux étudiants. La cérémonie d’ouverture a été marquée par une conférence inaugurale prononcée par le Professeur Yaovi Akakpo sur le thème « Fiction, tension et paix dans les traditions orales d’Afrique : interroger l’enjeu et la puissance du jeu de la parole ».

Ouverture du colloque international "Lettres, cultures et développement au service de la paix" à l’UL
Prof. Yaovi Akakpo lors de conférence inaugurale
Ouverture du colloque international "Lettres, cultures et développement au service de la paix" à l’UL