Soumis par direcoop le jeu, 03/28/2019 - 13:57

LE PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT (PND) ET LES DÉFIS POUR LA RECHERCHE ET L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE  À L’UL

Le Plan National de Développent 5PND) a fait l’objet d’une conférence-débat le mercredi 27 mars 2019 à l’auditorium de l’Université de Lomé. Organisée par la Direction de la Recherche et de l’innovation (DRI) de l'UL sous le thème « Le Plan National de Développement du Togo et la recherche scientifique : quels défis pour la recherche et l’innovation technologique », la conférence avait pour objectif de présenter le PND, ses axes et mécanismes d’implémentation à la communauté des chercheurs afin que chacun puisse jouer efficacement son rôle dans l’atteinte de l’objectif général qui est le développement du pays. La conférence a été animée par M. Etsri.Homevor, Secrétaire Général du Ministère de la Planification du Développement et de la Coopération. 

Le Programme National de Développement (PND) et les défis pour la recherche et l’innovation technologique à l’UL

 

Officiellement lancé par le Chef de l’État le 04 mars 2019, le PND se veut être un plan ambitieux du gouvernement dont la vision est de transformer structurellement l'économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d'emplois décents pour tous et induisant l'amélioration du bien-être social des populations à l’horizon 2022. D'après le conférencier, le PND vise à faire du Togo une plateforme économique sous-régionale par excellence. Il ambitionne de faire du Togo, après plusieurs actions de transformations économiques et de modernisation des infrastructures, un hub logistique et un pôle de transformation agricole, manufacturier et d’industries extractives à travers des projets qui profitent directement à la population. Le projet se veut être aussi un moyen de rattraper le retard sur le plan des infrastructures de base en ciblant trois axes prioritaires que sont la mise en place d’un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives ; et le développement social avec la mise en place de mécanismes d’inclusion. 

Le conférencier a expliqué que le PND a fait l’objet d’un processus participatif de longue haleine ayant impliqué différentes parties prenantes dont l’administration publique, des institutions de la République, le secteur privé, la société civile, ainsi que des partenaires. Il servira donc de boussole à l’action gouvernementale pour les années à venir. Les résultats attendus de ce plan sont essentiellement la création d’emplois (500.000 emplois d’ici 2023), la création de la richesse, le renforcement de la confiance faite au secteur privé, le renforcement du partenariat avec les autres États et gouvernements, l’activation des financements agricoles, la vulgarisation de la digitalisation économique qui est à améliorer en vue des externalités positives, et enfin le renforcement de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé. Le PND est formulé dans une démarche inclusive dont l'axe central demeure la recherche de meilleures conditions de vie pour les populations.

Le Programme National de Développement (PND) et les défis pour la recherche et l’innovation technologique à l’UL

 

Officiellement lancé par le chef de l’État le 04 mars 2019, l’Université de Lomé entend donc jouer sa partition. Le but de la conférence est d’«inviter les différents initiateurs de ce plan pour comprendre d’avantage les différentes stratégies, les différents secteurs porteurs, les différents axes prioritaires qui concernent le développement en général  et quelle pourrait être la contribution de l’Université de Lomé en général et des chercheurs en particulier à ce plan de développement », a indiqué le Directeur de la recherche et de l’Innovation (DRI) de l’UL, M. Essohana Batchana (M.C). Au-delà de la présentation qui est faite devant la communauté des chercheurs, l’initiative visait aussi à ce que les uns et les autres se fassent eux-mêmes une idée précise de ce plan et de pouvoir monter des projets qui s'en inspirent avec pour objectif précis le développement national.

Fort heureusement, constate le DRI, qu’il s’agisse de l’agriculture, des TICs, de l’énergie et l’industrie, l’Université peut jouer une part très active. Les axes du PND épousent aisément les grands axes stratégiques de développement de la Politique Universitaire de la Recherche de l’UL. Les enseignants-chercheurs de l’institution travaillent au sein de structures de recherche, de laboratoires, d’équipes de recherche, et de centres de recherche qui ont chacun ayant une thématique bien précise pour répondre aux véritables enjeux du développement du pays. « En tout, l’Université veut être au rendez-vous du développement et rien ne peut se faire en marge de l’Université », conclut le DRI, M. Batchana.

Le Programme National de Développement (PND) et les défis pour la recherche et l’innovation technologique à l’UL

 

Pour rappel, ladite conférence s’est tenue en présence du Président de l’Université de Lomé, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko, du 1er Vice-président de l’UL, le Professeur Komlan Batawila, du Secrétaire Général, Madame Akossiwoa Mensah Attoh, des Doyens et directeurs des établissements et services centraux de l’UL, des enseignants-chercheurs et des étudiants. La présentation du PND a été suivie de débat modéré par M. Ouézou Azouma, enseignant-chercheur à l’École Supérieure d’Agronomie (ESA) avec la contribution de M. Kpérkouma Wala (M.C), Directeur de la Planification et de la prospective à l’Université de Lomé.

Le Programme National de Développement (PND) et les défis pour la recherche et l’innovation technologique à l’UL