Soumis par direcoop le lun, 12/24/2018 - 14:02

CONCOURS ‘BRVM FINTECH INNOVATION CHALLENGE 2018’: UN ÉTUDIANT DE L’UL PRIMÉ À LA 1ÈRE ÉDITION À ABIDJAN

Concours ‘BRVM Fintech Innovation Challenge 2018’: un étudiant de l’UL primé

Un étudiant du Centre Informatique et de Calcul (CIC) de l’Université de Lomé a reçu le 21 décembre 2018 à Abidjan une récompense pour son projet PAYCHAP. C’était dans le cadre des résultats du concours ‘BRVM Fintech Innovation Challenge 2018’ lancé pour la première fois par La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM).

M. William Tété AMOUH a présenté un projet d’utilité publique. Le but du projet PAYCHAP est de régler les problèmes de monnaie dans les petits commerces. En effet, il est de plus en plus donné à chaque citoyen d’expérimenter la situation embarrassante causée par la difficulté de trouver la monnaie dans une boutique après un achat. Ceci crée souvent des conflits entre vendeurs et clients et surtout perd le temps aux intéressés.

La récompense est un accompagnement matériel et financier de la BRVM et de ses partenaires sur une période de douze mois pour la réalisation du projet présenté. En dehors du Togolais, trois autres lauréats venus de la Côte d’Ivoire et du Bénin ont reçu une distinction. Il s’agit des porteurs du projet FETISH et du projet TIBANK pour la Côte d’Ivoire, et du projet RICHBOURSE pour le Bénin.

Concours ‘BRVM Fintech Innovation Challenge 2018’: un étudiant de l’UL récompensé

 

Le concours ‘BRVM Fintech Innovation Challenge 2018’ était ouvert aux jeunes âgés de 18 à 40 ans ou à des startups de la zone UEMOA qui ont présenté des projets innovants ou des thèmes de recherche conformément aux objectifs de la BRVM. De façon spécifique, un de ces objectifs est de créer une zone financière UEMOA où les FinTech (Financial Technology) offriront un cadre plus inclusif aux consommateurs. Les FinTech visent à rendre les services financiers et bancaires plus accessibles, moins coûteux et de meilleure qualité.

Pour rappel, M. AMOUH a décroché la Licence au CIC le 19 décembre dernier après une soutenance de mémoire au bout de laquelle il reçut les félicitations des membres du jury avec une mention Très bien. Ceci s’est déroulé quarante-huit heures seulement avant sa distinction reçue à Abidjan. C’est un secret de polichinelle que les champs d’action phares de toute université sont l’enseignement et la recherche. Cependant, M. AMOUH confirme ainsi que ce ne sont pas seulement les enseignants qui font la recherche. Les étudiants aussi peuvent bien s’illustrer afin de contribuer au développent de la société.

La Présidence de l’UL présente ses félicitations à M. AMOUH pour sa récompense et le bon exemple qu’il donne à ses jeunes frères de toujours se mettre au travail. Ceci confirme la règle immuable selon laquelle la réussite est au bout de l’effort. Vive la qualité de l’enseignement donné par le CIC et vive la recherche à l’UL !