Soumis par direcoop le mar, 04/23/2019 - 15:14

MISE EN ŒUVRE DU PROJET PULSE : UNE DÉLÉGATION D’UNIVERSITAIRES REÇUE À L’UL

L’Université de Lomé (UL) a souscrit depuis peu au projet Professionnalisation et ouverture à l’international de licences scientifiques expérimentales en Afrique de l’Ouest (PULSE) de Erasmus + Capacity Bulding in the field of Higher Education 2019-2022 pour le renforcement de ses licences scientifiques en physique, chimie et biologie dans un partenariat francophone composé de 5 universités de la région Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire et Togo) et 5 universités de pays de l’Union Européenne (France, Belgique, Roumanie). Dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet, une délégation d’universitaires belges, français, roumains et ivoiriens membres du projet, a séjourné à Lomé du 14 au 20 avril 2019 pour une phase d’évaluation des Travaux Pratiques (TP) existants en biologie, chimie et physique et du potentiel des ressources numériques de la Faculté des Sciences de l’Université de Lomé.

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

À son arrivée à Lomé, la délégation de neuf (09) enseignants-chercheurs a été reçue par le 1er Vice-président de l’Université de Lomé, le Professeur Komlan Batawila, le lundi 15 avril 2019, à la Présidence de l’UL pour une séance de travail sur l’implémentation du projet PULSE. Il s’agit, dans le cadre du projet PULSE, d’équiper les laboratoires de travaux pratiques des universités membres du projet, de matériels de pointes pour la qualité des formations en sciences expérimentales, de créer des contenus numériques adaptés aux licences en biologie, chimie et physique, de proposer des éléments de cours, des exercices, des tests de positionnement ou des simulations d’expériences. Cette approche du projet devrait permettre d’imaginer de nouvelles façons d’enseigner en développant de nouveaux modèles pédagogiques. L’objectif visé est la montée en compétence des étudiants de licence pour faciliter leur employabilité, leur insertion professionnelle, leur compétitivité et leur mobilité.

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Après la séance de travail à la Présidence de l’UL, la délégation s’est entretenue avec les enseignants des départements de biologie, chimie, biochimie et physique à la Faculté des Sciences de l’UL et a procédé à une visite des différents laboratoires pour dresser le bilan des besoins en termes des travaux pratiques et des ressources numériques.  La délégation était composée de M. Yann Garcia (Belgique), M. Mihai Ganciu-Petcu (Roumanie), M. Cristian Iordache (Roumanie), M. Laurence Kovacic (France), M. Jean-Marc Pons (France), Mme Julie Tardy (France), M. Michel Combacau (France), M. Pierre Sutra (France) et de M. Maxime Djedoux Angaman (Côte d’Ivoire).

Pour rappel, le projet PULSE englobe un consortium de 10 universités d’Afrique de l’ouest et d’Europe dont les Universités de Lomé et de Kara du Togo ; les Universités Houphouet Boigny, Nangui Abrogoua et Jean Lorougnon de la Cote d’Ivoire ; les Universités de Toulouse III, Aix-Marseille et Lille (UNISCIEL) de la France ; l’Université Catholique de Louvain la Neuve de la Belgique et l’Université polytechnique de Bucarest de la Roumanie.

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL

 

Mise en œuvre du projet PULSE : une délégation d’universitaires reçue à l’UL