Soumis par direcoop le mer, 03/14/2018 - 13:41

COLLOQUE INTERNATIONAL DU LaRLAF SUR LES ‘‘REPRÉSENTATIONS DU CORPS DANS LES LITTÉRATURES FRANCOPHONES’’

Colloque_LaRLAF_2018

Le Laboratoire de Recherche sur les Littératures Africaines et Francophones (LaRLAF) de la Faculté des Lettres Langues et Arts de l’Université de Lomé a ouvert, le mercredi 14 mars 2018, à la salle de conférence de l’Institut Confucius, son deuxième colloque international sur le thème ‘‘Représentations du Corps dans les littératures francophones’’

Ouvert par le Directeur de l’Enseignement Supérieur,  Professeur Essoham ASSIMA-KPATCHA, ce colloque rassemble pour trois jours, du 14 au 18 mars 2018, 60 universitaires venus de la France, du Cameroun, du Gabon, du Sénégal, de la Côte d’ivoire, du Burkina Faso, du Bénin et du Togo.

Plusieurs allocutions dont celle du Directeur du LaRLAF, Pr Martin GBENOUGA, et du 1er Vice-Président de l’Université de Lomé, Pr Komlan BATAWILA ont ponctué l'ouverture du colloque. Une conférence inaugurale prononcée par Pr Louis OBOU de la Côte d’Ivoire portant sur le thème ‘‘le corps et la construction de l’éthos : pratiques signifiantes dans les fictions littéraires’’, a lancé l'effectivité des travaux.

Colloque LarLAF 2018

‘‘Les profondes mutations qui s’opèrent aujourd’hui dans le monde au plan des libertés à disposer de son corps conduisent à l’existence de plusieurs types de personne. Des hommes, des femmes, des hommes-femmes, des femmes-hommes, des personnes aux conditions psychologiques et sociologiques divergentes. Alors qu’il était auparavant facile d’établir à partir des apparences les caractéristiques des genres naturels et classiques, il devient mal aisé de particulariser les pseudo-genres qui s’intercalent aujourd’hui entre masculin et féminin. De plus, des avancées technologiques s’imposant davantage à la transformation psychologique s’ajoutent les mutations physiques, de quoi étourdir un véritable questionnement sur le corps en tant que matérialisation physique de la personne’’. Pr Komlan BATAWILA, 1er VP-UL.

Inscrit dans la même dynamique que le premier colloque international du LaRLAF tenu en 2015, le rendez-vous de cette année se veut le lieu de réflexions scientifiques sur les déviances du corps en tant que texte et ses représentations dans les textes littéraires francophones.

Transsexualité, crises identitaires, liberté sexuelle, genre et sexualité dans un contexte de modernité ou encore homosexualité, sont autant d’aspects du thème central décliné en cinq axes et seront passés en revue à l’aune d’œuvres consacrés de différents auteurs.

 

Colloque_LaRLAF_2018