Aller au contenu principal

Formation continue

La formation Continue est l’une  des missions dévolues à l’Université de Lomé au même titre que la formation initiale et la recherche. Pour faire face à des mutations de plus en plus importantes et rapides sur les plans structurels, économiques et technologiques, l’Université de Lomé a mis en place un Centre de Formation Continue (CFC).

Le CFC est une sous-direction de la Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) de l’Université de Lomé. Il est dirigé par un Responsable et comporte trois divisions :

  • Division parcours et formations ;
  • Division relations avec le monde du travail ;
  • Division suivi et certifications.

Le CFC est créé le 11 octobre 2004 par l’arrêté n° 0007/CP/2004, et restructuré par l’arrêté n° 043/UL/P/SG/2018.

Missions principales

Le CFC a pour mission principale l’accueil et l’accompagnement des adultes en reprise d’études.

À ce titre, il est chargé :

  • d’assurer le développement de compétences sur mesure à la demande des employés, des services administratifs et établissements de l’Université de Lomé;
  • de mobiliser et coordonner les compétences pédagogiques de l’Université de Lomé pour construire:

1.       des formations adaptées aux demandes spécifiques émanant des entreprises, des professionnels, des collectivités, des administrations et autres institutions externes à l’UL;

des parcours individualisés de formation répondant aux besoins exprimés à titre individuel.

Types de formation

Différents types de formations continues, à court, moyen ou long terme, sont dispensés au CFC :

  • Formations diplômantes : conçues pour répondre aux besoins du marché de l’emploi. Elles donnent lieu à la délivrance d’un diplôme.
  • Formations qualifiantes : réalisées à la demande (à la carte) des organismes publics ou privés pour répondre à leurs besoins de perfectionnement ou de recrutement. Elles peuvent également contribuer à l’insertion de diplômés à la recherche d’un emploi.
  • Formations certifiantes : donnant lieu à un Diplôme Universitaire (DU), un Diplôme Interuniversitaire (DIU), des Certificats de Qualification Professionnelle, des Certificats spécifiques ou des Habilitations;
  • Formations qualifiantes donnant lieu une Attestation de Formation et à une Attestation de Participation.

Il est ouvert en formation continue diplômante, trois Licences et deux Masters professionnels à l’Université de Lomé.

   1.       Licence Professionnelle en Journalisme (2018-2020)

La Licence professionnelle en journalisme à l’ISICA est une formation étalée sur deux ans après une procédure de Validation des Acquis Professionnels.

  • Public cible

Professionnels de l’information en presse écrite, presse en ligne, radio ou télévision.

  • Conditions

Bac II + 5 années d’expériences en presse écrite, presse en ligne, radio ou télévision.

                        2.       Licence professionnelle Comptabilité fiscalité (2018-2021)

La licence Comptabilité-Fiscalité vise à doter les entreprises de cadres intermédiaires capables de produire des états financiers permettant d’éviter les conflits avec le fisc.

  • Public cible

Salariés d’entreprise, fonctionnaires ou agents de l’administration fiscale intéressés par le métier de comptable.

  • Conditions

Fonctionnaire ou salarié titulaire d’un BAC II (séries C, D, G2 et G3), ou de l’un des diplômes suivants: DUT, DEUG, BTS en gestion.

  • Débouchés

Agent de l’administration fiscale ; Comptable dans les entreprises ; Assistant comptable dans les cabinets d’expertise comptable et de conseil fiscal.

Les diplômés de la Licence Professionnelle Comptabilité Fiscalité peuvent poursuivre les études au niveau Master ou occuper des postes clé dans les Entreprises publiques, les Établissements publics (hôpitaux) ou dans l’administration centrale et locale d’une ONG.

 

Les diplômés de LPCF s’insèrent aisément dans le secteur privé (les institutions bancaires et financières, microfinance, entreprises industrielles, commerciales, les sociétés de service). Ils s’insèrent aussi aisément dans les ONG et dans le secteur public (l’Administration et les entreprises ou sociétés d’État).

 

                      3.       Licence professionnelle en Interprétariat et traduction Français-Chinois-Français (2018-2021)

La Licence Professionnelle en Interprétariat-Traduction est répartie sur trois ans après une procédure de Validation des Acquis Professionnels.

  • Public cible

Étudiants et professionnels

  • Conditions

BAC II toutes séries confondues ou tout professionnel pouvant justifier d’une expérience avérée et capitalisable

  • Débouchés

Entreprises étrangères et togolaises, l’auto-employabilité dans le monde des affaires. Enseignement du chinois dans les collèges et lycées avec une formation complémentaire en pédagogie.

   1.       Master professionnel Économie Appliquée

Le Master en Économie Appliquée, répartie sur deux ans, vise à amener les apprenants à comprendre les grandes discussions actuelles sur les questions de développement économique notamment les enjeux, les contraintes et les opportunités pour les pays en développement en vue d’une prise de décision efficace.

  • Public cible

Étudiants, Salariés d’entreprise, fonctionnaires ou agents de l’administration.

  • Conditions

Étudiants, fonctionnaires ou salariés titulaire d’une Licence LMD, d’une Maîtrise ou de tout diplôme jugé équivalent.

                       2.       Master professionnel Comptabilité, Contrôle, Audit (2018-2020)

Le Master en Comptabilité Contrôle Audit réparti sur deux ans, vise à préparer les étudiants aux métiers de la comptabilité, contrôle de gestion, audit, finance et former plus généralement des spécialites des métiers du chiffre dans les organisations.

  • Public cible

Étudiants, professionnels comptables des entreprises publiques et privées, collaborateurs des cabinets d'expertise comptable, d'audit et auditeur interne, analystes financiers et agents des institutions financières.

  • Conditions

Étudiants, fonctionnaires ou salariés titulaires d’une Licence en comptabilité Contrôle Audit, ou de tout diplôme jugé équivalent.