Aller au contenu principal

Le LMD à l'Université de Lomé

Le début du processus de la mise en place du système LMD à l’Université de Lomé a débuté en 2004 avec la création de la Commission LMD, par décision N° 011/UL/CP/2004 du 5 novembre 2004. Cette commission composée de 12 membres, représentants de chaque établissement de formation, avait pour mission de piloter le processus de réforme qui allait se mettre en place.

En 2008, le Décret 2008-066/PR du 21 juillet 2008 institue le LMD dans le système d’enseignement supérieur au Togo. L’UL bascule dans le système LMD à partir de septembre 2009.

Le système LMD à l’UL est caractérisé par des offres de formations organisées en domaines pluri disciplinaires comportant des parcours diversifiés, avec une architecture basée sur trois grades: Licence (3 ans), Master (5 ans), Doctorat (8 ans).

Les dispositions sont telles que chaque établissement peut proposer plusieurs parcours dans un même domaine ou proposer plusieurs parcours dans différents domaines.

Le domaine recouvre plusieurs disciplines ou parcours, notamment professionnelles, formés d’un ensemble d’Unités d’Enseignement (UE) réparties de façon semestrielle, assorties de crédits capitalisables définis sur la base de «la charge totale de travail requise de la part de l’étudiant pour valider un diplôme». Il est subdivisé en Grade, Mention, et Spécialité. Alors que la mention du diplôme précise la particularité de l’enseignement suivi par l’apprenant dans un domaine de formation donné, la spécialité précise ses connaissances et compétences acquises en vue de son insertion professionnelle ou la poursuite de ses études.L’Université de Lomé a retenu les 8 domaines de

formation proposés par le REESAO :

1)    Lettres, Langues et Arts (LLA) ;

2)    Sciences de l’Homme et de la Société (SHS) ;

3)    Sciences de l’Éducation et de la Formation (SEF) ;

4)    Sciences et Technologies (ST) ;

5)    Sciences de la Santé (SS) ;

6)    Sciences Agronomiques (SA) ;

7)    Sciences Économiques et de Gestion (SEG) ;

8)    Sciences Juridiques, Politiques et de l’Administration (SJPA).

 

Le parcours est un ensemble d’unités d’enseignement (UE) capitalisables abordées dans un ordre logique et cohérent.

Une UE est un ensemble d’activités d’apprentissage poursuivant des objectifs pédagogiques communs. Elle constitue une subdivision autonome à l’intérieur d’un parcours. C’est un ensemble cohérent impliquant un ou plusieurs champs disciplinaires. Elle peut être composée de deux ou trois Éléments Constitutifs (EC) assurés idéalement par au moins 2 enseignants.

 

On distingue différents types d’UE :

       · Les UE fondamentales : ce sont les enseignements de base que l'étudiant doit valider au début de son parcours, dans la mesure où elles constituent des prérequis pour la suite de la formation. Les contenus de ces UE doivent être définis dans la ou les disciplines de base du parcours.

       ·         Les UE complémentaires : ce sont des unités destinées à compléter les UE fondamentales ou à offrir une ouverture à l’étudiant.

·         Les UE d’approfondissement : ce sont des UE visant un début de spécialisation, ces UE peuvent alors proposer plusieurs choix à l’étudiant.

·         Les UE de spécialité : ce sont des UE permettant l’acquisition des compétences professionnelles sous forme d’enseignements présentiels (cours, travaux dirigés et pratiques) mais aussi visites d’entreprises, stages, rédaction de projets, etc.

·         Les UE transversales : ce sont des enseignements destinés à donner des outils de facilitation des apprentissages à partager avec les étudiants d’autres domaines de formation.

·         UE libres : Ce sont des UE qui proposent des activités complémentaires à la discipline initiale, et ce dans des domaines aussi variés que le sport, les langues, la culture ou l’engagement étudiant (vie associative, solidarité sociale, aide aux personnes vivant avec des handicaps). Elles offrent une occasion de découvrir et d’acquérir de nouveaux savoir-faire.

Un crédit est une mesure qui permet d’attribuer une valeur à chaque UE. Cette valeur correspond à la charge de travail requise pour atteindre les objectifs de l’UE. Un crédit est égal à 20 heures de charge de travail pour l’étudiant par semestre, réparties en 12 heures d’enseignement présentiel (cours, TD, TP, stage) et 8 heures de travail personnel.

La Licence correspond à 180 crédits, le Master à 120 crédits et le Doctorat à 180 crédits.

C’est l’organisation de la formation en semestres. Le semestre compte un nombre défini de semaines : à l’Université de Lomé, un semestre correspond à 16 semaines réparties en 12 semaines d’enseignement et 4 semaines d’évaluation (examens et résultats).

A l’Université de Lomé, la Licence est validée en six (6) semestres minimum, le Master en quatre (4) semestres, et le Doctorat en six (6) semestres.

Une UE est validée à 10/20 au moins. Dans le cas d’une UE composite (EC), la note de validation est la moyenne arithmétique des notes des EC. Toutefois, une note inférieure ou égale à 5 sur 20 dans l’un des EC de l’UE ne permet pas la compensation. L’EC (dont la note est inférieure ou égale à 5 sur 20) doit être repris par l’étudiant. Les notes des autres EC lui sont conservées.

En LMD, les offres de formation sont présentées dans des semestres temporels, mais la progression ne se fait pas d’un semestre à l’autre : les étudiants ne passent pas globalement d’un semestre à l’autre.

 

L’apprenant en LMD doit pouvoir capitaliser, à son rythme, les UE du parcours qu’il suit, sous réserve d’avoir rempli les conditions de prérequis.

 

Par semestre, l’étudiant ne peut s’inscrire que pour 30 crédits au maximum. Tout dépassement doit faire l’objet d’une autorisation de la CIP (Commission d’Inscription Pédagogique) de l’établissement et de la DAAS.

Un étudiant ne peut obtenir :

 

·         la Licence en 6 semestres que s’il a obtenu les 180 crédits ;

·         le Master en 4 semestres que s’il a obtenu les 120 crédits ;

·         le Doctorat en 6 semestres que s’il a obtenu les 180 crédits.

 

Il s’agit des crédits obligatoires constituant un parcours défini.