Soumis par systeme le mer, 09/14/2016 - 22:26

CEREMONIE DE POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU ROCARE TOGO A L’UNIVERSITE DE LOME

CEREMONIE DE POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU ROCARE TOGO A L’UNIVERSITE DE LOME

Le Président de l’Université de Lomé, Pr Komlan Dodji KOKOROKO, a procédé, le jeudi 15 septembre, à la pose de la première pierre du nouveau siège du ROCARE-Togo, sur le campus universitaire de Lomé, en présence des deux Vice-présidents de l’UL, du Coordinateur National et des membres du ROCARE-Togo.

Installée provisoirement dans les locaux de la Direction des Formations, ex DIFOP, la branche togolaise du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE-Togo) aura un nouveau siège qui sera construit sur une superficie de 900m2, au Nord de l’Institut Confucius, situé non loin du décanat de la Faculté des Lettres, Langues et Arts (FLLA) de l’Université de Lomé.

L’octroi de cet espace au ROCARE-Togo fait suite à la signature, le 10 mars 2016, d’un accord de partenariat entre l’Université de Lomé et le ROCARE. Aux termes de cet accord, en contrepartie de l’attribution par l’Université de Lomé de cet espace au ROCARE-Togo, cette ONG devra aider notamment, à renforcer les capacités des étudiants de Masters et en thèse par des formations ciblées et accompagner l’institution universitaire dans la réalisation des projets éducatifs dans notre pays.

Au cours de cette cérémonie, le Président de l’UL a réaffirmé toute la disponibilité des acteurs de son institution à accompagner le ROCARE-Togo dans l’atteinte de ses objectifs. Pour sa part, le Coordinateur National du ROCARE-Togo, Dr. Joseph TSIGBE, a témoigné sa vive gratitude aux autorités universitaires et les a rassurées que son organisme mettra tout en œuvre pour honorer sa part du contrat vis-à-vis de l’Université de Lomé.

Il est à préciser que le ROCARE est une ONG bilingue (Anglais, Français), créée à Freetown en 1989. Il est présent dans dix-sept pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, dont 10 pays francophones (Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, République centrafricaine, Sénégal et Togo), deux pays bilingues (Cameroun et Mauritanie), un pays lusophone (Guinée Bissau) et quatre pays anglophones d’Afrique (Gambie, Ghana, Nigeria et Sierra Leone).

S’appuyant de plus en plus sur les enseignants-chercheurs pour une gouvernance efficace, le ROCARE a pour mission notamment, de donner un visage africain à la recherche en éducation en assurant la promotion de l’expertise africaine en la matière, afin d’influer positivement sur les pratiques et les politiques éducatives des pays membres. Les activités du ROCARE sont entièrement financées par ses partenaires dont, la coopération suisse, l’UEMOA, le Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas, l’ADEA, etc.

Image retirée.  Image retirée.